Pourquoi je choisis Nicolas Sarkozy, par André Glucksmann

LE MONDE | 29.01.07 | 13h21 • Mis à jour le 29.01.07 | 13h24

[-] fermer “La campagne de Nicolas Sarkozy est plus “solide” que celle de Ségolène Royal”

La campagne de Nicolas Sarkozy est plus “solide” que celle de Ségolène Royal
Ce n’est pas un sondage sur les intentions de vote. Juste un premier bilan de la campagne. Selon un sondage CSA réalisé pour Le Parisien Dimanche/Aujourd’hui en France publié dimanche 28 janvier, Nicolas Sarkozy a mieux réussi son entrée dans la campagne, au contraire de Ségolène Royal, qui multiplie gaffes et faux pas, se surtout, dont la méthode ne convainc pas.

57 % des Français estiment que la campagne électorale de Nicolas Sarkozy est plus “solide” et 45% qu’elle est plus “crédible” que celle de Ségolène Royal, mais la candidate socialiste est jugée plus proche des préoccupations des Français. 57% des sondés estiment que le qualificatif de “solide” s’applique mieux à la campagne de Nicolas Sarkozy qu’à celle de Ségolène Royal, contre 25 % qui pensent le contraire.

Par ailleurs, 52 % trouvent la campagne du candidat UMP “précise” (contre 23 % qui optent pour Royal), 45 % la trouvent “crédible” (31 % pour Royal) et 39 % estiment qu’il propose des idées nouvelles (33 % pour Royal). En revanche, 40 % des sondés trouvent que c’est la candidate socialiste qui est plus proche de leurs “préoccupations” (38 % optent pour Sarkozy) et 42 % la trouvent “moderne” (38 % pour Sarkozy).

 

avec AFP

[-] fermer “Défense de l’environnement : Ségolène Royal et José Bové inspirent plus confiance”

Défense de l’environnement : Ségolène Royal et José Bové inspirent plus confiance
Ségolène Royal et José Bové sont les personnalités auxquelles les Français font le plus confiance pour défendre l’environnement, selon un sondage CSA qui sera diffusé dimanche par France 3 et France Info. Ségolène Royal inspire confiance dans ce domaine à 51 % des personnes interrogées contre 42% d’un avis contraire. Le score est de 51 % contre 44 % pour José Bové. Dominique Voynet arrive troisième, avec 48 % contre 42 %. François Bayrou a un solde négatif (40% contre 49%) de même que Nicolas Sarkozy (35 % contre 59 %).

Chez les sympathisants Verts, M. Bové est en tête (74 % contre 23 %), devant Mme Royal (56 % contre 41 %) et Dominique Voynet (53 % contre 35 %). Le sondage a été réalisé le 24 janvier par téléphone auprès d’un échantillon représentatif de 1 004 personnes âgées de 18 ans et plus selon la méthode des quotas.

Le leader altermondialiste José Bové a confirmé samedi à Nîmes, dans le Gard, qu’il se prononcerait officiellement sur sa candidature à la présidentielle le 1er février, précisant qu’il avait d’ores et déjà retenu une salle à Aubagne, dans les Bouches-du-Rhône, pour un premier meeting de campagne, le 7 février.

 

avec AFP

[-] fermer “François Bayrou se verrait bien en troisième homme mais il perd des soutiens”

François Bayrou se verrait bien en troisième homme mais il perd des soutiens
Trois Français sur quatre (75 %) pensent que François Bayrou, candidat UDF à la présidentielle, est “courageux”, 53 % le situent “au centre” de l’échiquier politique et 43 % trouvent qu’il a réussi son entrée en campagne, selon un sondage IFOP pour le Journal du dimanche. Enfin, 53 % des Français le situent “au centre” de l’échiquier politique, 11 % à gauche, 10 % à droite, tandis que 22 % ne le voient “ni à gauche, ni à droite”.

Dopé par les sondages, François Bayrou a envie d’y croire, toutefois plusieurs élus UDF en désaccord avec la stratégie anti-UMP de François Bayrou ont annoncé qu’ils soutiendraient Nicolas Sarkozy à la présidentielle, alors même que le candidat centriste monte dans les sondages et a accusé le parti majoritaire de chercher à “acheter” ses amis.

Après le député des Hauts-de-Seine Pierre-Christophe Baguet en octobre, et la sénatrice de Loire-Atlantique Gisèle Gautier début janvier, c’est l’ex-PDG d’Air France Christian Blanc, député des Yvelines, qui a annoncé jeudi son ralliement au candidat de l’UMP. M. Blanc, qui n’était qu’“apparenté” UDF, déplorait depuis des mois l’absence de “visibilité” du projet de M. Bayrou et n’expliquait son affiliation que par “une convergence de vues sur l’Europe”.

Après ces défections, l’UDF ne compte plus que 28 députés, 32 sénateurs et 11 députés européens. Mais d”autres élus pourraient effectivement suivre. Mercredi, des élus des Hauts-de-Seine – fief de Nicolas Sarkozy – et du Nord, comme le député André Santini et la sénatrice Valérie Létard, ont annoncé la réactivation du parti social-démocrate (PSD), rebaptisé “cercle démocrate, républicain et social” (CDRS).

Published in: on January 29, 2007 at 11:03 pm  Leave a Comment  

The URI to TrackBack this entry is: https://nthung.wordpress.com/2007/01/29/pourquoi-je-choisis-nicolas-sarkozy-par-andre-glucksmann/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: